Chargement
×
×
S'identifier
Accéder aux contenus réservés aux adhérents & partenaires de l'ASCOMADE
×
Créer un compte
(réservé au personnel des collectivités adhérentes ou des structures partenaires de l'ASCOMADE)
Merci de renseigner les champs ci-dessous

Les actus
en Eau potable

Les dernières informations dans le domaine
de l’eau potable

bandeau
Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Eau potable

Les actualités Eau potable

Afficher :
Actualités par page

Le texte complet des actualités est réservé aux collectivités adhérentes à l'ASCOMADE.
Vous pouvez vérifier si c'est le cas de votre collectivité en suivant ce lien.

Loi « engagement et proximité » : préservation de la ressource en eau et droit de préemption

Date de publication : 10/01/2020

L’article 116 de la loi complète la définition du service d’eau potable en indiquant qu’il peut également contribuer à la gestion et à la préservation de la ressource.

 

L’article 118 ajoute un chapitre au code de l’urbanisme intitulé « droit de préemption pour la préservation des ressources en eau destinées à la consommation humaine ». La commune ou l’EPCI qui a choisi de contribuer à la préservation de la ressource en eau peut demander à l’autorité administrative de l’État un droit de préemption des surfaces agricoles sur tout ou partie de l’aire d’alimentation de captage. L’autorité doit alors prendre un arrêté instaurant le droit de préemption, en précisant la zone concernée. Les biens acquis par la collectivité ne peuvent être utilisés qu’en vue d’une exploitation agricole.

Tarification sociale de l’eau : évolutions législatives et note de synthèse

Date de publication : 10/01/2020

L’article 15 de la loi du 27 décembre 2019 relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique autorise tous les services d’eau et d’assainissement à mettre en œuvre des mesures sociales favorisant l’accès à l’eau et à l’assainissement. La tarification sociale avait été introduite par la loi « Brottes » en 2013 : 50 collectivités volontaires s’étant lancées dans cette expérimentation.

Une note de synthèse de l’ASCOMADE accessible en cliquant ici précise ces évolutions réglementaires, présente les dispositifs qui ont été mis en œuvre par les collectivités expérimentatrices et développe le retour d’expériences de Grenoble-Alpes Métropole et du Syndicat de l’Eau du Dunkerquois.

Loi « engagement et proximité » : compétences à exercer

Date de publication : 07/01/2020
Logo Transfert des compétences

La loi relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique a été promulguée le 27 décembre 2019. Suite au À SAVOIR du 20/12/19 concernant l’exercice des compétences Eau et Assainissement, voici plus d’indications sur les compétences à exercer par les communautés de communes (CC) et d’agglomération (CA).
La liste des compétences à exercer de manière obligatoire est inchangée, mais les compétences optionnelles sont supprimées. À compter de la date de publication de la loi (28/12/19), les compétences qui étaient exercées à titre optionnel par les CC et CA sont exercées à titre supplémentaire (= facultatif). Ces compétences dont le transfert n’est pas prévu par la loi peuvent être restituées à chacune des communes membres de l’EPCI à tout moment. Cette décision doit être prise par délibération concordante de l’organe délibérant de l’EPCI et des conseils municipaux.
Retrouvez ces dispositions dans les articles 12 et 13 de la loi en cliquant ici.

Décret du 26 décembre 2019 modifiant diverses dispositions relatives aux régies municipales

Date de publication : 07/01/2020
Logo Transfert des compétences

Ce décret apporte les modifications suivantes aux régies municipales, qui s’appliquent à toute régie constituée par une collectivité locale, un EPCI ou un syndicat (article L1412-1 du CGCT) :

  • Pour les régies dotées de la personnalité morale et de l’autonomie financière :
  • Le conseil d’administration pouvait d’ores et déjà donner délégation au directeur ou au Président pour prendre toute décision concernant des marchés. Cette possibilité est maintenant étendue aux accords-cadres.
  • Jusqu’à présent les fonctions de comptable étaient confiées soit à un comptable de la direction générale des finances publiques (DGFiP) soit à un agent comptable. Pour les régies créées à compter du 1er juillet 2020, le choix de confier ces fonctions à un agent comptable de la DGFiP sera subordonné à un avis du directeur départemental ou régional des finances publiques.
  • Pour les régies dotées de la seule autonomie financière :
  • Jusqu’à présent les fonctions de comptable étaient confiées à un comptable de la DGFiP. Depuis le 29 décembre 2019, ces fonctions doivent être remplies par le comptable de la commune ou de la collectivité en charge.

Consultez ce décret en cliquant ici.

Nouveauté législative sur le transfert des compétences Eau et Assainissement

Date de publication : 07/01/2020
Logo Transfert des compétences

Le projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique a été adopté par le Sénat et l’Assemblée nationale. La loi sera publiée dans quelques jours, mais nous pouvons d’ores et déjà vous faire part des différents points concernant le transfert des compétences Eau et Assainissement :

Note technique « La compétence « Gestion des eaux pluviales urbaines »

Date de publication : 19/12/2019
Logo Transfert des compétences

L’ASCOMADE met à votre disposition une note technique relative à la compétence « gestion des eaux pluviales urbaines ».
Elle a été rédigée au regard de la réglementation et des documents existants à ce jour et ne tient donc pas compte des travaux actuellement en cours (Loi engagement et proximité).

Suite à la journée d’information et d’échanges organisée en début d’année sur ce sujet, l’ASCOMADE a rédigé une note technique portant sur la compétence « Gestion des eaux pluviales urbaines » : autorité organisatrice, définition de la compétence, lien avec les autres compétences et financement.

Pour la lire, vous pouvez en faire la demande en contactant Margaux LOBEZ-CARON, eaupotable@ascomade.org

Seuil de présentation des marchés publics des collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs établissements publics au contrôle de légalité

Date de publication : 19/12/2019

Le  CGCT impose aux collectivités (articles L. 2131-2, L. 3131-2 et L. 4141-2) le passage en contrôle de légalité pour les marchés supérieur à un seuil défini par décret.
Le décret du 17 décembre 2019 relatif à la définition du seuil de présentation des marchés publics des collectivités territoriales et de leurs établissements publics au contrôle de légalité (paru au JO du 18/12/19) vient d’établir ce seuil à 214 000 € HT.

Le texte entre en vigueur le 1er janvier 2020. Il s'applique aux marchés publics pour lesquels une consultation est engagée ou un avis d'appel public à la concurrence envoyé à la publication postérieurement à son entrée en vigueur.

Pour consulter le décret cliquer ici.

Vidéo : Analyse de durée de vie d’une canalisation

Date de publication : 26/11/2019

Le Syndicat des Eaux de Montmirey-le-Château a réalisé cette année une analyse de vieillissement de ses deux canalisations principales reliant la station de production à deux châteaux d’eau.
Cette analyse comprend deux étapes : l’évaluation de la corrosivité du milieu et la numérisation 3D de la conduite. En fonction de la dégradation extérieure de la conduite, une durée de vie restante de la canalisation est estimée.
L’ASCOMADE a pu suivre cette étude et vous propose une vidéo présentant la technique utilisée et le coût de l’opération : visualisez la vidéo en cliquant ici.

Appel à manifestation d'intérêt des territoires d'expérimentation pour paiements pour services environnementaux de l'Agence de l'eau Seine-Normandie

Date de publication : 21/11/2019

L’Agence de l’eau Seine Normandie lance un appel à manifestation d'intérêt pour des territoires d'expérimentation des paiements pour services environnementaux (PSE) sur son bassin. Les actions proposées doivent créer puis mettre en œuvre un dispositif de rémunération des agriculteurs pour leurs pratiques respectueuses de l’environnement.
Les projets doivent concerner un territoire à enjeu du bassin Seine-Normandie, notamment une aire d’alimentation de captage ou un bassin versant à enjeu de préservation des zones humides.
Le financement des projets portera tout d’abord sur les études ou l’accompagnement des PSE (taux d’aide : 80%), puis sur la mise en œuvre des PSE (taux d’aide : 100 %).

Pour candidater, la demande d’aide doit être déposée au plus tard le 31 janvier 2020.

Retrouvez toutes les informations sur le site de l’Agence de l’eau Seine-Normandie.

3 appels à projets/initiatives eau potable de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne

Date de publication : 21/11/2019

2 appels à projets et 1 appel à initiatives concernent l’eau potable :

  • Développement de filières agricoles de valorisation de productions favorables pour l’eau
  • Actions éligibles : études de filières (taux d’aide : 50 %) et investissements spécifiques à son développement (taux d’aide : 30 %).
  • Date limite de dépôt de candidature : 30 avril 2020
  •  Retrouvez toutes les informations en cliquant ici
  • Favoriser les économies d’eau consommée
  • Actions éligibles : travaux et équipements pour diminuer les consommations propres des collectivités, processus pour économiser l’eau dans l’industrie, réutilisation d’eau pluviale en substitution à l’eau potable en agriculture et études de faisabilité pour l’abreuvement des animaux.
  • Date limite de dépôt de candidature : 30 avril 2020
  • Retrouvez toutes les informations en cliquant ici
  • Expérimentation des paiements pour services environnementaux (PSE)
  • Actions éligibles : études permettant de préfigurer la mise en oeuvre de PSE dans le but de valoriser les pratiques agricoles de préservation des sols, de l’eau et de restauration de la biodiversité.
  • Dates de sélection des initiatives : 15 janvier et 31 mars 2020
  • Retrouvez toutes les informations en cliquant ici
Afficher :
Actualités par page

Haut de page